Regard sur 2018-2019

Notre assemblée générale annuelle a eu lieu le 11 mai dernier à Drummondville. Nous avons eu le bonheur d’y voir des membres de plusieurs régions du Québec; saluons entre autre la présence de membres du Bas-du-Fleuve, du Saguenay et du Nord-du-Québec!

C’était l’occasion de s’arrêter un instant pour voir le chemin parcouru et l’impact de notre travail auprès des enfants qui comptent parmi les plus vulnérables de notre société. Pour ce faire, nous l’avons fait par l’une ou l’autre de nos sphères de services : trouver de nouvelles familles, aider les parents, collaborer avec les services sociaux.

L’année 18-19 s’est déroulée sous le signe de la solidification. Les services aux membres ont été au premier plan, avec une plus grande offre de soutien de plus en plus spécialisé. La concertation avec des intervenants en adoption et la sensibilisation des autres organismes du milieu ont aussi été des composantes importantes. C’était une année d’introspection également, afin de trouver de meilleures façons de soutenir la croissance qui s’opère depuis quelques années.

Voici les grandes lignes de notre bilan annuel.

Demandes et jumelages d’enfants

En 2018-2019, l’Association Emmanuel a été impliquée dans le cas de 25 enfants pour lesquels un projet d’adoption était envisagé et qui présentaient tous de grands besoins.

De ce nombre, 10 ont fait l’objet d’un jumelage et des démarches sont en cours de développement pour 3 autres. Pour 12 autres enfants, des ressources ont été trouvées au sein des services sociaux ou la demande a été retirée pour réorienter le projet de vie de l’enfant. Par exemple, rester dans la famille d’accueil actuelle, compte tenu du temps qui s’est écoulé et le lien d’attachement en développement, ou encore orientation vers un centre de réadaptation.

Les demandes provenaient des CISSS/ CIUSSS des régions suivantes : Montréal (15), Montérégie (4), Estrie (2), Capitale-Nationale (1), Mauricie/ Centre-du-Québec (1), Outaouais (1) et Abitibi-Témiscamingue (1).

Services aux familles

Nous dévouons une grande portion de notre travail au soutien aux familles : cette année, nous avons rejoint un total de 688 personnes par nos services.

Nous avons aussi offert d’autres activités et ateliers, dont des rencontres Gestance, en français et en anglais. Ces rencontres d’information  sont ouvertes à tous et gratuites, afin d’en savoir plus sur l’adoption. De même, trois types de groupes de soutien ont eu lieu cette année : des groupes de soutien en attachement et un groupe de soutien pour les parents d’adolescents à besoins particuliers ont été offert en ligne. Un atelier d’une journée sur le trauma complexe et la sécurité affective a aussi été présenté.

Réponse aux besoins du milieu

Pour que chaque enfant puisse grandir dans une famille aimante, nous devons continuer de recruter de nouvelles familles. Pour ce faire, le rayonnement de notre association est très important. Par ailleurs, les familles qui adoptent continuent d’avoir besoin de soutien et d’accompagnement dans leur vécu familial. Adopter un enfant, à plus forte raison un enfant qui présente de grandes vulnérabilités, est un énorme défi qui engage pour la vie. Pour bien répondre aux besoins du milieu, nous offrons donc :

  • Information : grâce à nos médias numériques et imprimés et à des outils éducatifs
  • Accessibilité : avec des services hautement disponibles, des plages-horaires selon la demande (fins de semaines, soirs, …) et ce, partout au Québec
  • Formation :  par le biais d’ateliers spécialisés

Campagne de financement

Notre campagne de financement annuelle nous a permis d’amasser la somme de 72,267$. Nous remercions de tout cœur chacun et chacune des personnes qui ont contribué à leur façon et nous permettent d’assurer nos services. Merci!

Pour voir les faits saillants de l’année en un coup d’oeil
Rapport d’activités 2018-2019
Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *